Jachères fleuries

Les Jachères et les massifs fleuris : écologiques et faciles à entretenir

 

Avantages :

1 : rapide à aménager

2 : nécessite peu d'entretien

3 : améliore l'aspect paysager

4 : diminue considérablement le
nombre de tontes annuelles

5 : impacts favorables sur la biodiversité

 


Paillons la Grande Tortue et la Mélitée du plantain butinant dans une jachère fleurie

     Les massifs fleuris " classiques " ou " sauvages " sont idéals pour les petites surfaces (massifs devant la maison, plates-bandes dans le jardin...). je vous propose des massifs fleuris avec des plantes sauvages comestibles, des plantes sauvages médicinales, ou les deux.

Les jachères fleuries " classiques "

 

    Vous en avez certainement déjà vu chez les particuliers, sur les ronds-points ou dans les champs. Ces jachères proposent des mélanges de plantes à fleurs colorées. Outre l'aspect visuel plus ou moins intéressant selon les mélanges, les jachères fleuries " classiques " sont favorables aux insectes butineurs (papillons, abeilles...), aux coccinelles et à leurs nombreux prédateurs (oiseaux, lézards...).

    Toutefois, étant composées en grande partie d'espèces exotiques ou de cultivars non naturels, ces jachères n'ont qu'un rôle modéré dans la sauvegarde de la biodiversité locale.

    Moins durables, moins belles et moins écologiques que la jachères fleuris sauvages, les jachères fleuries " classiques " restent néanmoins une solution intéressante pour limiter la fréquence des tontes et participer à la préservation des insectes butineurs en leur apportant leurs repas quotidiens, comme sur la photo ci-contre où l'on remarquera un gîte à insectes.

                                Jachère fleurie " classique " et gîte à insectes

Vous souhaitez aménager une jachère fleurie " classique ", contactez-moi 

Voir également " gîte à insectes "

Les jachères fleuries " sauvages "


Cette jachère fleurie " sauvage " comporte une trentaine d'espèces floristiques sauvages locales. C'est la plus belle et la plus pérenne des jachères. Le mélange de graine que j'utilise a été mis au point par le Muséum National d'Histoire Naturel et l'OPIE (Office pour l'information entomologique), unique ! Un beau geste pour préserver de la biodiversité !

  Jachère fleurie " sauvage " avec coquelicots, mauves, achillées millefeuilles, pissenlits, soucis et une myriade d'autres espèces sauvages.     


      Mauve sylvestre, espèce comestible et médicinale commune des jachères fleuries " sauvages "

     Vous souhaitez aménager votre parc ou votre jardin, le rendre plus fleuri et plus accueillant pour la faune et la flore locale. Rien de plus simple ! Il suffit de créer une ou plusieurs jachères fleuries (massifs ou plates-bandes) avec des plantes sauvages de nos régions. Comestibles, médicinales et nectarifères, nos plantes sauvages encore appelées trop souvent "mauvaises herbes " fleurissent facilement et ne nécessitent généralement pas d'entretien. Elles repoussent d'une année sur l'autre (les vivaces) ou se ressèment naturellement (les annuelles).

     Plus besoin de tondre la pelouse toutes les trois semaines ! Une ou deux tontes par an suffisent. Elles doivent tenir compte du cycle biologique des espèces animales et végétales présentes dans et autour de la jachère.

 


      Nos plantes sauvages indigènes sont parfaitement adaptées à nos papillons, à nos abeilles sauvages et autres insectes. Ce n'est généralement pas le cas des plantes présentes dans les mélanges pour jachères fleuries " classiques " que l'on trouve dans le commerce et qui comportent en grande partie des espèces exotiques ou des cultivars non naturels.

       Seule la jachère fleurie " sauvage " participera réellement à la sauvegarde de la biodiversitéElle apportera par exemple du nectar pour les papillons, comme la jachère fleurie " classique ", mais elle fournira en plus les plantes nourricières de leurs chenilles, ce que n'apporte pas la jachère " classique " du commerce. Or, sans chenille... pas de papillon...

    Vous pourrez également manger les plantes de la jachère " sauvage " ou en faire des tisanes médicinales.

        Violettes sauvages... 



    Chenille de Machaon (ci-contre) sur sa plante
nourricière le Fenouil sauvage, espèce commune
des jachères " sauvages "


   Sans la plante nourricière (ci-contre), pas de papillon...



Il n'y a pas que les insectes qui aimeront la jachère fleurie sauvage... Que diriez-vous d'une belle assiette de fleurs sauvages ?


Préparation du sol

   Une étude de sol est préalable pour déterminer les espèces végétales adaptées à votre terrain. Ensuite, c'est la préparation du sol et le semis.  

   La période favorable à l'aménagement d'une jachère fleurie " sauvage " s'étend du mois d'octobre au mois d'avril.


Semis de plantes sauvages locales

 Vous souhaitez aménager une jachère fleurie " sauvage ", contactez-moi